• Sonia Laverny

L'anxiété : c'est aussi dans le corps !

A côté des médicaments et des thérapies par la parole, une approche manuelle apaise les sensations physiques de l'anxiété et aide votre corps à se sentir en sécurité.

Anxiété : ça se passe aussi dans le corps

Voilà un an que nous vivons avec le virus. D'après Santé publique France, le nombre de personnes avec des symptômes anxieux ou dépressifs a été multiplié par deux depuis septembre 2020. La consommation d’anxiolytiques et de somnifères explose. Nous avons tous un parent, un enfant, un conjoint ou un ami qui ne va pas bien… et peut-être que vous aussi ?


Souvent, en consultation, ce sont ceux qui ne savent pas trop ce qui cloche. Ils se sentent coupables car ils n’ont pas été malades, n’ont pas perdu leur boulot et leurs proches sont en bonne santé. Et pourtant, ils sont irritables, dorment mal, ont les épaules et le cou hyper tendus, une digestion difficile… autant de symptômes qui rendent la vie difficile. Ce sont les symptômes physiques de cette épidémie de stress et d’anxiété.


L’anxiété est un sentiment d’insécurité qu’il est normal de ressentir en petite quantité. Ces émotions se manifestent aussi dans le corps. Par exemple avant un examen ou un entretien, vous avez le souffle court, une bouffée de transpiration, les intestins noués. Mais quand le sentiment d'insécurité devient permanent, la crainte d'un danger diffus colore toutes nos pensées, retentit sur notre vie quotidienne et se traduit aussi au niveau physique. Les troubles digestifs s’ajoutent aux problèmes de sommeil, aux tensions musculaires, aux sensations d’étouffement ou aux maux de tête, sans que l’on puisse faire un lien entre ces symptômes et un événement particulier. Normalement, l’anxiété est ressentie différemment selon son environnement, son histoire personnelle et familiale. Mais, avec la pandémie, l’inquiétude a envahi toutes les sphères de nos vies et nous sommes tous plus anxieux qu'avant. Malheureusement, nous avons de moins en moins de ressources pour y faire face.



Le système nerveux autonome est notre ordinateur de bord. Il régule les fonctions de notre corps comme le rythme cardiaque, la digestion ou la température et a pour mission principale de nous maintenir en vie. Pour cela, il évalue constamment la sécurité et le danger dans notre corps, notre environnement et dans nos interactions avec les autres. Puis il déclenche les réponses du corps appropriées : s'il fait chaud, on transpire, si on voit un serpent, on s'enfuit, si le bébé sent les bras de ses parents autour de lui, il se calme. Ce système de surveillance, perfectionné pendant des millions d'années d'évolution animale et humaine, fonctionne en profondeur loin de notre pensée et de notre contrôle. Avant que nous comprenions ce qui se passe et d’où vient le danger le corps a déjà réagi.


Cet ordinateur de bord a appris à chercher les signes de sécurité en observant les personnes qui nous entourent : expressions du visage, tonalité de la voix, contact physique. On est rassuré par une voix douce, un sourire, une caresse. A l'inverse quand votre ami est énervé ou triste, vous le lisez sur sa tête. Or, depuis des mois, les expressions du visage sont cachées derrière les masques, on crie pour se faire entendre et le contact physique est très limité. Tout ce qui devrait nous rassurer disparaît et le système nerveux autonome peut vite être en alerte maximale.



L'anxiété et ses symptômes physiques sont presque incontournables en 2021. Il est difficile d'accepter que les réactions de notre corps nous échappent, parfois, on se sent faible de ne pas réussir à se détendre. Mais culpabiliser ou essayer de se raisonner n'aura pas beaucoup d'effet sur notre système nerveux autonome. Quelles solutions ? Avant tout, se réserver des moments, tous les jours pour respirer profondément, prendre l'air, chanter, faire des mouvements pour détendre le corps. Psychologie, thérapies brèves et comportementales ou sophrologie vous aideront à travailler sur les sources de stress et à adapter vos réactions mentales. Mais comme l'anxiété se manifeste dans le corps, une approche manuelle est aussi indiquée !


La Thérapie Craniosacrale est une technique douce développée par un ostéopathe américain. Avec un toucher thérapeutique très léger, sans manipulation, on aide à ramener de la mobilité dans le système craniosacral. C'est ce qui protège et nourrit votre "ordinateur de bord" du crâne jusqu'au sacrum, en bas de la colonne vertébrale. D'où son nom cranio+sacral! Cela agit en profondeur pour aider votre corps à "débrancher l'alarme" et calmer les effets du stress et de l'anxiété. En sécurité dans votre cocon, vous retrouvez votre bulle de calme.


En savoir plus sur la Thérapie Craniosacrale : indications, séances

Prendre rendez-vous en ligne



Photos : Nik Shuliahin, Caleb Woods - Unsplash